Actualités

Toute l'actualité de Coach Académie en direct...

Surfer la vague

NEWSLETTER

Surfer la vague

Lundi dernier, la Belhara s’est réveillée au large d’Urrugne au Pays Basque… Cette vague mythique est un vrai mur d’eau de 8 à 12 mètres, qui met au défi tous les surfeurs de la région…
Elle a été surfée pour la première fois cette année, par une femme, Justine Dupont, 22 ans, à qui nous souhaitons bien d’autres exploits !

Le ballet des surfeurs m’a rappelé une petite anecdote qui va me permettre de vous parler de ma passion à moi : le coaching.

Donc, cet été, à Biarritz, au soleil couchant, je me baignais dans l’Océan. Autour de moi, d’autres baigneurs sautaient dans l’eau, plongeaient sous l’écume, jouaient au ballon…

Je remarquais un homme qui s’essayait à surfer avec une planche de body surf.

Il guettait l’arrivée de la vague, et dès qu’elle arrivait sur lui, il s’y allongeait de tout son long, attendant d’être transporté… Mais non, il ne faisait que s’enfoncer dans la mousse, systématiquement déçu… Et, après de multiples passages dans l’essoreuse, il est sorti de l’eau, découragé…

Que pensait-il alors ?
Les vagues ne sont pas bonnes ?
Je ne suis pas capable ? Je n’y arriverai jamais ?
Ce sport n’est pas fait pour moi ? Je suis trop vieux, trop raide ?
Etc.

Et s’il avait  tout simplement revu sa stratégie ?

Le surf, comme tout sport, demande un savoir-faire technique.

Quand la vague arrive, pour qu’elle vous porte et vous amène loin, loin, loin, elle doit vous trouver déjà en mouvement.

Ce qui veut dire que vous vous êtes déjà propulsé en avant à grands coups de palmes, et que la vague alors, n’a plus qu’à accompagner votre bel élan et vous emporter sur sa crête…

Je me disais alors que bien souvent mes clients sont comme ce surfeur débutant. Ils attendent que des forces extérieures à eux les entraînent, ils guettent des occasions, des moments qu’ils pensent propices, ils espèrent des miracles ou s’en remettent aux circonstances pour avancer et progresser.

Mais, quand ces opportunités se présentent, comme ils ne sont pas déjà en mouvement, proactifs dans une réelle dynamique,
ces belles opportunités trop souvent s’évanouissent, car elles ne rencontrent pas la disposition et l’élan qui font toute la différence.
Et vous ?
Qu’avez-vous besoin de mettre déjà en mouvement ici et maintenant, pour être prêt à être propulsé par la prochaine vague d’opportunités ?

Et si un coach vous permettait de le trouver et de l’agir, ça vous dirait ?

Nous vous souhaitons un beau mois de novembre !

Sylvie Baille
Coach

Vous avez une question ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *