Le coaching : une relation de qualité

Un entretien de coaching, c’est un dialogue rythmé entre le coach et son client. Le coach se centre sur la personne et l’accompagne dans le respect de son unicité.

Être centré sur la personne

Pour entendre le plus précisément possible ce qu’une personne exprime dans son comportement et dans son discours, il est nécessaire d’être en mesure de l’écouter vraiment, avec attention, en sachant quoi observer, pour poser alors des questions pertinentes, ceci sans être pollué par des a priori théoriques. Les coachs en formations apprennent comment acquérir et accroître cette disponibilité.

Respecter inconditionnellement la personne

En tant qu’individus, nous développons au fil de nos expériences une personnalité originale, des comportements, des croyances, des valeurs, qui nous sont propres. Cette originalité peut se heurter
à la norme sociale ou aux attentes de ceux qui nous sont chers. Aussi, pour échapper aux critiques et à l’insécurité affective, pour nous sentir valorisés, aimés, approuvés, nous nous soumettons parfois à des pressions au changement qui ne sont pas forcément utiles ou motivées.

L’accompagnement du coach, pour qu’il soit pleinement pertinent et utile, s’inscrit dans le cadre d’un respect inconditionnel du caractère unique de la personne afin de lui permettre de renouer le contact avec sa propre volonté, ses propres désirs, sa propre voix.

Être congruent

Le coach se doit d’être congruent : il dit ce qu’il fait, il fait ce qu’il dit. Il a obtenu pour lui même ce qu’il aide son client à obtenir.

Le concept de « congruence » est emprunté à Carl Rogers* qui soutient que «le changement de la personne se trouve facilité lorsque le thérapeute est ce qu’il est». Il est difficile de soutenir un personnage dans une relation de coaching, aussi le coach a besoin d’être au clair avec sa propre histoire, de s’assurer qu’il a un bon équilibre psycho-émotionnel. La formation de coaching doit lui permettre de réfléchir sur son éthique, sur la juste place qu’il prendra dans les entretiens.

Faire preuve de flexibilité

La flexibilité, c’est l’aptitude à s’adapter aux circonstances, à savoir modifier une stratégie pour obtenir de meilleurs résultats. Ainsi, le coach encourage son client à abandonner une stratégie inefficace pour trouver avec lui le plan B qui va le mener au but plus facilement, avec moins d’efforts et plus de satisfaction. La flexibilité, c’est une intelligence de l’adaptation.

… En résumé

Le processus d’entretien et toute la relation de coaching s’inscrivent dans une dynamique positive au service du client. Le coach est un passionné d’évolution personnelle !

*Carl Ransom Rogers (1902-1987), psychologue américain, a décrit la dynamique du processus de changement chez les personnes et les conditions d’entretien favorisant l’utilisation de nos ressources et capacités. Ses travaux ont influencé la psychothérapie, l’éducation et les sciences humaines et sociales. En 1987, il a été nominé pour le prix Nobel de la paix.

Sylvie Baille

Vous avez une question ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *